Sophie Dedieu comédienne

Entre 2008 et 2015, Sophie suit des études à l’Université du Mirail en Licence et Master du monde anglophone, puis en Licence d'Arts du Spectacle. En parallèle, le théâtre universitaire lui permet d’apprivoiser la scène. Elle est à plusieurs reprises comédienne sous la direction d’Anne Cameron et metteuse en scène pour la compagnie de théâtre anglophone Les Sœurs Fatales ; elle s’essaie également au théâtre en langue allemande. C’est avec des camarades de la Licence Arts du Spectacle en 2013 que Sophie fonde la Cie Pince-moi je rêve qui se révèle être très prolixe et qui, dès son année de création, joue dans le off d’Aurillac.

Après une année de Service Civique en Allemagne, elle intègre la formation "Présence d’acteurs" au Théâtre Le Hangar, à Toulouse, afin de se professionnaliser en tant que comédienne. A l’issue de sa formation, dès 2017, Sophie contribue à la création de la compagnie Les Louises en tant que comédienne et assistante à la mise en scène sur le premier projet Les Laveurs de Cerveaux, d’après Matei Visniec. Elle a actuellement le rôle principal dans la seconde production des Louises : Ashes to Ashes de Harold Pinter. Elle est également intervenante théâtre dans deux écoles élémentaires et un collège et anime régulièrement des ateliers théâtre dans des séjours de vacances adaptées aux personnes en situation de handicap.

Elle participe finalement pendant l’été 2019 à un stage de performances au Grand Rond, dans le cadre du programme européen Be Spectative 2, sous la direction de Maria Stoyanova et Marc Rodrigo venus de Barcelone. En novembre de la même année, c’est en Serbie, à Subotica, que le Théâtre du Grand Rond amène Sophie en tant que jeune ambassadrice à la Conférence internationale Youth Engaged Culture and Theater.

Jérôme est diplômé de l’Ecole supérieur de commerce de Toulouse (IEDN), il a ensuite été responsable commercial pendant près de 20 ans. Il quitte le commerce pour se
consacrer à la musique, sa passion première.
En parallèle de ses études Jérôme se forme à la batterie, au piano et au chant. Aujourd’hui, Il est musicien, auteur compositeur et interprète dans son projet The Time Apart.

Dès ses 18 ans, il réalise son premier court métrage avec le concours du cinéma
ABC. Il se forme aux techniques vidéo et à l’écriture de scénario en 2006. Par la
suite, il réalisera et montera un reportage moyen métrage ainsi que deux clips.
Il tournera aussi n tant qu’acteur dans un film institutionnel pour Airbus,
« Pulse », un clip vidéo D-Day et dans deux courts métrages.

Agnès de GRACIA, metteure en scène et comédienne

 Le théâtre est l’art politique par excellence ; nulle part ailleurs la sphère politique de la vie humaine n’est transposée en art. De même, c’est le seul art qui ait pour unique sujet l’homme dans ses relations à autrui »

Hannah Arendt

Agnès suit des études en Licence d’Histoire et en Master Sciences de l’Education, puis travaille dans le social, l’animation et l’éducation. En parallèle, Agnès suit des cours de théâtre, de chant, anime des émissions au sein de radios associatives. Après une première expérience à Paris à l’école des Enfants Terribles, elle reprend des cours avec Lise Avignon à Toulouse avant d’intégrer la formation professionnelle « Présences d’acteurs » au Théâtre Le Hangar. Après la formation, elle est à l’initiative du projet Le laveur de cerveaux et impulse la création de la compagnie Les Louises.

Agnès est une artiste engagée qui considère que l’art doit permettre à tout un chacun de s’émanciper, de prendre une place dans la société, de s’engager. L’art est la voix de ceux et celles qui n’ont rien ; il est porteur d’espoirs et initiateur de luttes, contribue à ce que la société évolue, à dénoncer les injustices.

L’art fait partie intégrante de l’éducation, transmet l’histoire, la mémoire et questionne sur les faits de société.