CREATION 2019

Ashes to Ashes,

de Harold Pinter,

Mise en scène : Agnès de Gracia.

Avec Sophie Dedieu et Jérôme Dhauyre.

 

Ashes to Ashes, l’histoire d’un couple affrontant l’usure du temps avec un passé toujours présent. Ce passé n’appartient ni à Rebecca ou ni à Devlin, c’est un passé qui appartient à la mémoire collective.

En filigrane on devine la Shoah -qui n’est jamais citée explicitement par Pinter-, qui nous permet de voyager dans ce passé mais qui pourrait aussi bien être le présent ou un futur possible.

Le théâtre de Pinter est toujours d’actualité : montrer, dénoncer l’absurdité de notre société.

Cet homme et cette femme désincarnés, errant à travers les siècles, traversent le temps pour nous hanter d’une dimension à l’autre et nous entraînent avec eux dans ce voyage.

La folie est palpable dans ce couple bien établi, obsédé par les fantômes du passé.

Chacun est muré dans sa réalité, dans sa vérité. Par moment Devlin et Rebecca semblent se rapprocher mais ce n’est qu’un répit, qu’une impression, ils ne feront que sombrer un peu plus dans leur monde respectif et s’éloigner l’un de l’autre comme happés par des forces extérieures.

« L'homme de l'avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue »

Friedrich Nietzsche